• Soutenir les trois Villages d’Enfants de la Région PACA

    Pourquoi une des régions symboles de l’art de vivre en France, Provence, Alpes, Côte d’Azur a-t-elle hérité d’un acronyme aussi difficile que PACA ? Les administrations et les élus n’ont-ils pas laissé commettre un contresens défigurant sa qualité de vie légendaire depuis l’antiquité ? Ce bord de Méditerranée jouissait d’une telle renommée qu’il fut nommé la province par excellence, la Provence.

Art de vivre et soin de l’enfance

Cette région qui en connaissait un bout sur la qualité de vie ne pouvait ignorer une institution remarquable de l’immédiat après seconde guerre mondiale pour l’éducation de l’enfance en danger, SOS Villages d’enfants. Et sur son sol poussèrent trois de ces institutions, à Digne-les-Bains, près de Nice à Carros et à Marseille. 145 enfants y vivent et peuvent profiter de la pédagogie originale des lieux. L’implantation de Digne a été faite dans le plus grand respect de l’environnement, avec recherches de solutions énergétiques douces et même véhicules hybrides.

Droit des enfants et qualité de vie

L’association porteuse est une association pour le droit des enfants. Droit à l’enfance et droit à l’instruction, droit de profiter d’une atmosphère familiale sont les fondamentaux. Mais dans le cadre idyllique de ces trois villages, mieux vaudrait parler de recherche de qualité de vie.

Cette qualité à un coût surtout dans la région la plus chère de France. Nul n’ignore qu’y vivre est synonyme de hauts revenus. Mais ne serait pas aussi le signe d’une belle générosité que d’offrir à l’enfance malheureuse, le soleil, les cigales et la qualité de vie que l’on recherche à la retraite ?

Soleil et finances

La finance est souvent considérée comme un monstre froid. Lorsqu’elle se retrouve au chevet de l’enfance, elle donne chaud au cœur. Par delà saisons et mistral, il ne lui faudra jamais cesser d’être présente tout au long des vingt ans nécessaires pour que l’enfant devienne un adulte. Elle sera alors un art de vivre accordé à tous et particulièrement aux fratries en danger.

Par l’intermédiaire des mamans, le soleil sera partagé pour tous à travers les liens fraternels entre les membres d’une même famille et entre tous les aidants, même ceux qui d’un clic fait sur le site pour faire un don améliorent le budget quotidien des fratries.