• Une sécurité optimisée pour lutter contre les incendies

    Malheureusement, certaines régions de France sont largement impactées par les incendies notamment au cours de l’été. Il est donc essentiel d’opter pour un matériel homologué ainsi qu’un dispositif spécifique. Les Bouches-du-Rhône ont d'ailleurs débloqué un million d'euros.

Tous les appareils indispensables pour lutter contre les incendies

Depuis quelques mois, les foyers ont été invités à installer à leur domicile un détecteur de fumée qui permet de prévenir les drames. Une forte alarme sonore retentit, ce qui a pour objectif de vous réveiller. Toutefois, ces dispositifs ne sont pas les seuls puisque les locaux qui reçoivent du public doivent redoubler d'effort. Ils doivent ainsi mettre en place plusieurs appareils afin de faciliter l’évacuation des visiteurs et du personnel tout en optimisant l’intervention des secours. C’est pour cette raison qu’il est impératif de posséder des alarmes, des plans, une signalétique compréhensible ainsi que divers accessoires qui permettent de réagir au plus vite face à une situation dramatique.

4 000 hectares ont été brûlés dans les Bouches-du-Rhône en 2016

Certains sont même invités à suivre une formation des premiers secours. Cette dernière vous permet d’acquérir des notions importantes concernant les évacuations, le sauvetage des personnes ou encore la lutte contre les incendies. En effet, un extincteur n’est pas aussi simple à manier, il est donc impératif de procéder à une première utilisation afin de faire connaissance avec le mécanisme. Dès qu’un départ de feu sera identifié, vous aurez l’occasion de réagir au plus vite. Il faut noter que la région Provence Alpes Côte d’Azur n’a pas été épargnée durant l’été 2016 puisque les incendies ont été nombreux du côté des Bouches-du-Rhône. Une récente intervention de la présidente du Conseil départemental a permis de constater que 4 000 hectares avaient brûlé.

Ce département de la région PACA a débloqué un million d’euros pour aider les sinistrés

Le patrimoine naturel de Provence a été dévasté en 2016, les traces seront à jamais présentes, il sera très difficile, voire impossible de les effacer. Dix communes ont été largement impactées, ce qui a plongé les habitants dans un quotidien très complexe. Au lendemain de ce drame, Martine Vassal avait pris la parole afin de déployer plusieurs mesures dont le déblocage d’une somme très élevée, pour épauler les villes touchées. Le montant d’un million d’euros a donc été utilisé pour tenter de supprimer les traces laissées par ces incendies. L’objectif premier consistait à lutter contre le glissement de terrain qui menaçait des maisons.