• La gare de Marseille s’offre aussi un petit lifting

    La SNCF procède à quelques améliorations dans la région Provence Alpes Côte d’Azur et plus précisément à Marseille. Les travaux ont tout de même nécessité un coût d’un milliard d’euros, l’objectif premier consiste à multiplier le trafic.

En 2050, le trafic de la gare de Marseille sera beaucoup plus impressionnant

La région PACA est une zone spécifique notamment pour le tourisme, il est donc impératif de mettre en avant un certain dynamisme au même titre que la Gare du Nord de Paris qui nécessite un guide afin de s’orienter convenablement. Les travaux pour la ville de Marseille ne sont pas encore terminés puisque l’augmentation de 100% du trafic n’est pas attendue avant 2050. Le délai peut apparaître relativement long pour tous les Français, mais ce projet est d’une grande envergure. En effet, l’unique solution à disposition consiste à créer une pièce dans cette gare en s’attardant sur le sous-sol de Saint-Charles.

Des travaux importants qui limiteront au maximum les nuisances sonores

Au vu de l’évaluation technique dévoilée, c’est une profondeur aux alentours de 35 mètres qui a été retenue. Cette dimension montre à quel point le chantier est important. Certains internautes se questionnent sans doute sur l’intérêt d’investir le sous-sol de Marseille pour un tel projet. La réponse s’articule autour des nuisances. En effet, la création d’une gare en surface pourrait s’avérer nuisible pour tous les habitants, mais en s’attardant sur l’exploitation souterraine, les problèmes sont moins nombreux. Pour le moment, les adeptes de la SNCF connaissent les difficultés en termes de trafic dans cette enceinte. Les solutions sont relativement faibles lorsqu’un incident ou une panne est observé. Cela engendre d’importantes contraintes qui peuvent impacter l’ensemble de la région PACA.

Améliorer le quotidien des usagers en désengorgeant Marseille

Un train en retard à Marseille peut largement être problématique pour les usagers qui se trouvent dans une autre gare de la Provence Alpes Côte d’Azur ou sur l’ensemble du territoire. D’ailleurs, le président de la région, Christian Estrosi a partagé son mécontentement concernant les conditions dans lesquelles les utilisateurs sont projetés. Les retards des trains sont parfois très importants. De plus, il est judicieux de préciser que la situation ne devrait pas s’améliorer dans le sud de la France. Par conséquent, cette exploitation du sous-sol de la gare est dévoilée comme une nécessité afin de « désaturer le nœud marseillais ».