• Investissement immobilier : où obtenir la meilleure rentabilité ?

    L’immobilier reste une valeur sûre en matière d’investissement malgré le renforcement de la pression fiscale. Mais, où obtenir la meilleure rentabilité immobilière au sein de l’hexagone?

Dans quelle ville investir dans l’immobilier?

Dans le secteur de l’immobilier, le taux de rendement annuel est en moyenne de 10,1% par an (pour la période 1998-2013). Ce qui est relativement élevé par rapport aux autres placements. Les actions ont un taux de rentabilité de 4,9% par an et les obligations de 3,7% par an. 

Marseille est l’une des villes du sud, qui a connu un rendement important dans les dix dernières années avec 11,7% de rentabilité annuelle. Elle constitue une destination intéressante pour générer des revenus via un bien immobilier. Les loyers dans la cité phocéenne sont toutefois largement inférieurs à ceux de Paris. Un locataire débourse le double de son loyer à Marseille pour un logement similaire dans la capitale. 

Quel investissement est le plus lucratif?

Pour avoir une rentabilité immobilière correcte, il faudra se tourner vers l’investissement locatif. En effet, la plus-value à la revente est faible lorsque les prix baissent. Louer un bien requiert toutefois la prise en compte des risques locatifs tels que les défauts de paiement du locataire, ou l’usure dudit logement.

Pour évaluer la faisabilité d’un investissement immobilier dans une ville, il faudra analyser plusieurs éléments comme l’attractivité de l’agglomération, qui influe sur l’augmentation des loyers, la structure du logement, la demande locative ainsi que le taux d’occupation. Plus ce dernier chiffre est élevé, plus les locataires sont rares. Les revenus des ménages et le taux de chômage sont d’autres données pouvant faire varier le coût des loyers au sein d’une ville. 

Enfin, le quartier où est implanté le logement est décisif pour la réussite d’un investissement immobilier. Ainsi, au moment de construire un bien, il faudra aussi tenir compte de la proximité du lieu par rapport aux transports, aux bureaux et autres commodités (écoles, hôpitaux,…).