• Couler une retraite paisible en PACA en étant bien assuré

    Avec une biodiversité riche et unique au monde, des sites naturels protégés hors du commun, des paysages et un littoral d’exception sans oublier une douceur climatique sans nulle autre pareille, il n’est pas étonnant que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur demeure sur le podium des destinations touristiques prisées à dimension internationale. Entourée par la mer Méditerranée, bordée par l’Italie et les massifs alpins et du Rhône, la région PACA est gorgée de soleil. Bercée au fil de l’année par des températures douces et agréables, le soleil est au beau fixe 300 jours par an ! Et, comme si cela ne suffisait pas, elle se situe à la croisée des chemins. En effet, avec son réseau routier et autoroutier dense, ses gares desservies par le TGV et ses 2 aéroports internationaux, la région PACA bénéficie d’infrastructures performantes pour une accessibilité sans faille. Une dynamique économique à toute épreuve qui offre également de grandes opportunités. Mais voilà, la région PACA n’est pas uniquement plébiscitée par les jeunes et les actifs. Et pour cause, elle fait également partie des meilleurs régions pour couler une retraite douce et paisible.

La retraite en PACA oui, mais pas sans une bonne mutuelle

Il n’est pas rare qu’une fois le glas de la retraité sonné, les jeunes retraités déménagent vers d’autres cieux. Motivés pour certains par le rapprochement familial – envie d’être au plus près de ses petits-enfants notamment – beaucoup aspirent à couler une retraite paisible dans un lieu où la douceur du climat, les commerces, mais aussi les moyens de transport sont accessibles. Dès lors, la région PACA tient là encore la tête d’affiche en étant la plus attractive. Mais voilà, vivre pleinement sa retraite dans un petit coin de paradis demande de s’y préparer. Et, pour cela il est important de penser à sa protection sociale tout particulièrement, pour le reste tout est à portée de mains. En effet, en tant que salarié, la plupart des entreprises proposent une complémentaire santé, mais une fois à la retraite cette dernière prend fin et, il n'est pas forcément judicieux économiquement de continuer cette souscription. 

S’il est bien une chose qui ne diminue pas avec l'âge, c’est bel et bien les dépenses de santé. Et, où que l'on soit finalement, il faut se soigner sans que cela ne plombe le budget. Et pour cause, même en percevant une bonne retraite, elle reste moindre que le salaire et les coûts de santé ont tendance à augmenter. Raison pour laquelle, au moment d’opérer un changement de cap et de profiter d’une retraite bien méritée, il est important de souscrire une mutuelle spéciale retraitée. Et, pour que cette dernière satisfasse au mieux les besoins, mieux vaut y regarder à deux fois et vérifier point par point ce qu’elle comprend. 

La complémentaire santé se doit alors de comprendre des garanties indispensables comme l’hospitalisation, les dépassements d’honoraires médicaux, les équipements optiques, dentaires et auditifs qui sont malheureusement bien loin d’être correctement pris en charge. À plus forte raison, que de nouvelles mesures sont prises pour enrayer le déficit de l’assurance maladie et de nombreux remboursements à la baisse sont à prévoir. Mieux vaut dès lors, être bien couvert par sa mutuelle. D’autres options peuvent être intéressantes selon les cas à l’image, des soins de pédicure, les médecines douces, l’assistance à domicile en cas d’invalidité même passagère, mais aussi des remboursements en moins de 48 heures par exemple. Quoi qu’il en soit, les avantages de la mutuelle doivent être à la carte et correspondent à ses propres besoins. Et surtout, il convient de porter une attention particulière à l’augmentation annuelle de son coût.