• La région PACA débourse 43 millions d’euros pour son réacteur expérimental

    Christian Estrosi est sorti de son silence en cette fin de semaine pour partager une annonce concernant le réacteur Iter. Il a insisté sur le fait que la région PACA a largement investi pour sa croissance. Le financement est réalisé pour une grande partie par l'Union européenne et la Suisse, mais d'autres pays participent.

Une réunion avec le comité des financeurs d’Iter

Sur son compte Twitter, Christian Estrosi a relayé son enthousiasme pour ce projet d’envergure internationale. L’année 2016 a déjà été au cœur d’un versement de 18 millions d’euros, mais l’enveloppe budgétaire est beaucoup plus importante. En effet, la région PACA s’investit largement pour ce réacteur expérimental en débloquant près de 43 millions d’euros sur plusieurs années. Cette annonce n’a pas seulement été partagée sur Twitter, car elle a été identifiée dans le cadre d’une réunion organisée aux côtés des collectivités territoriales. Ces dernières étaient invitées à rejoindre le comité des financeurs d’Iter.

Saint-Paul-lès-Durance est au centre de la construction de la chambre

Pour ceux qui ne connaissent pas ce projet, il faut noter que ce réacteur a fait l’objet d’une signature à l’automne 2006. Il n’est donc pas récent, depuis une décennie, la région PACA tente de le concrétiser. L’objectif premier consiste à reproduire l’énergie illimitée qui se retrouve au niveau des étoiles et du Soleil. Les scientifiques aimeraient ainsi qu’elle soit utilisée sur Terre. Cette situation est particulièrement complexe puisque nous sommes en présence d’une technologie novatrice. Les pouvoirs publics espèrent à terme obtenir une fusion nucléaire qui serait au cœur des énergies du futur. Pour l’instant, cette étape n’est pas encore concrétisée, car la chambre de confinement magnétique est en cours de construction du côté de Saint-Paul-lès-Durance.

Le réacteur Iter obtiendra sa pleine puissance d’ici 2035

La région PACA a déjà planifié un premier test pour ce gaz chaud électriquement chargé dans ce réacteur expérimental. Les résultats devraient être obtenus au cours de l’année 2025, mais il ne faut pas attendre une complète mise en place avant 2035. Le temps est de ce fait encore très long, mais ce réacteur demande la plus grande minutie, cela explique également l’importante enveloppe budgétaire dévoilée par la région Provence Alpes Côte d’Azur. Cette dernière n’est pas la seule aux commandes puisqu’il s’agit d’un projet international de recherche. Elle collabore avec plusieurs pays, dont la Chine, la Russie ainsi que les États-Unis.

La Provence Alpes Côte d’Azur participe à hauteur de 13.5 millions d’euros

Pour la PACA, les retombées seront très importantes comme a pu le souligner Christian Estrosi. En effet, avec ce réacteur expérimental, les autorités locales attendent la création de 3500 emplois et 2 milliards d’euros en termes d’économies seront au rendez-vous. Certes, cet investissement est colossal, mais les avantages pour cette zone de la France pourraient s’avérer très intéressants sur le long terme. Christian Estrosi a affirmé que la région avait décidé de multiplier par deux sa participation, cet argent sera utilisé pour le financement de la machine. De ce fait, plus de 13.5 millions d’euros seront alloués à ce projet pour l’année 2016. Par la suite, les sommes versées serviront essentiellement aux infrastructures. La région PACA devrait fournir près de 5 millions dès cette année. Au total, les 45% du financement seront obtenus par l’Union européenne et la Suisse.