• Cinq ports de la région PACA obtiennent une distinction

    Si dans les prochaines semaines, vous avez pris la décision de vous rendre dans le sud de la France, vous pourriez constater la présence d’un label au niveau de plusieurs ports. Cinq de la région PACA ont eu l’occasion de le recevoir en ce début du mois de Juin.

Les établissements portuaires sont libres de se présenter pour le label « Ports Propres »

Le sud de la France s’est lancé dans une guerre sans merci contre la pollution, cette lutte est essentielle pour préserver la nature. Il faut noter que ce secteur est au centre de l’économie de la région Provence Alpes Côte d’Azur, il est donc indispensable d’en prendre soin. C’est pour cette raison que le label « Ports Propres » a vu le jour puisque cette certification a un but bien défini. Ce dernier renseigne les visiteurs concernant les agissements des établissements portuaires qui doivent peaufiner leurs actions dédiées au développement durable.

Cinq ports de la région PACA bénéficient de cette distinction qualitative

Par conséquent, le port du Lavandou, le Cap d’ail, Saint-Mandrier-sur-Mer, Maritima de Martigues, San Peire Les Issambres de Roquebrune-sur-Argens ont la particularité de jouir de ce label. Ce ne sont pas les seuls à bénéficier de cette reconnaissance, vous l’avez sans aucun doute croisé à proximité des ports de la région PACA puisque 35 ont eu l’occasion de recevoir cette certification mise en place depuis 2001 grâce à l’Union des Ports de Plaisance. La présence de ce label est importante pour les autorités et les touristes qui suscitent un attrait significatif pour le développement durable.

Lutter efficacement contre les sources de pollution dans les ports

Il encourage ainsi les opérations dont l’objectif premier consiste à accroître la qualité environnementale de ces zones massivement prises d’assaut par les touristes et les professionnels. Il faut noter que le label est attribué après une candidature, l’intégration n’est donc pas obligatoire, elle relève tout de même du volontariat. C’est un gage de qualité qu’il ne faut pas négliger puisque plusieurs étapes sont à respecter afin d’envisager l’obtention de cette distinction. Les sources de pollution doivent être étudiées au même titre que les moyens mis en place pour les supprimer ou les limiter au maximum.