• Le Pass culture pour la région PACA n’a pas eu l’effet escompté

    Ce dispositif a été mis en place afin d’épauler les jeunes pour qu'ils puissent découvrir l’univers des spectacles, du cinéma, et même de la littérature. Malgré la bonne volonté de la région, le Pass a fait l’objet d’une suppression, apparemment définitive.

La culture est largement accessible grâce à une connexion internet

Généralement, les étudiants ainsi que les lycéens apprécient grandement le monde de la culture surtout lorsqu’il est relié à celui du cinéma. Ils se plaisent à découvrir les sorties, mais, avec l’essor d’internet, un problème de taille est peut-être au rendez-vous. En effet, ils sont absorbés par le Web, la toile permet de regarder des films sans aucune retenue via un abonnement à un service de VOD. Même les livres peuvent être consultés sur internet grâce à un appareil spécifique. Cette technologie a-t-elle impacté le Pass culture lancé dans la région PACA ?

Un dispositif trop onéreux alors que la période est propice aux économies

Dans tous les cas, la décision a été prise pour cette rentrée scolaire alors que la suppression était déjà évoquée depuis quelques mois. Un carnet de chèques d’une valeur de 50 euros était tout de même à leur disposition, mais malheureusement, le succès ne fut jamais au rendez-vous. La région a donc voté en faveur de l'éviction de ce procédé et deux arguments ont été avancés. Le premier s’articule autour de l’inefficacité puisque les étudiants, les apprentis et les lycéens n’ont pas répondu présents. Le budget alloué était également trop élevé pour la région qui préfère s’orienter sur d’autres dispositifs en mettant celui-ci de côté.

Le Pass culture sera-t-il remplacé ?

Pour rappel, l’ancienne majorité socialiste était à l’origine de ce Pass culture qui est donc évincé par la droite. Pour tenter d’expliquer le contexte, le Conseiller régional délégué aux lycées, Maurice Battin a souhaité insister sur le fait que la période est propice aux économies. La situation laissée par les prédécesseurs ne semble pas combler les espérances de la droite, d’où la nécessité de stopper ce dispositif en faveur des jeunes. Pour l’instant, aucune information supplémentaire n’a été partagée concernant un éventuel remplacement. Il faudra donc patienter pour savoir si un nouveau dispositif sera mis en avant ou si cette idée est définitivement reléguée aux oubliettes.