• La Provence Alpes Côte d’Azur mise sur le retour de la Formule 1

    Alors que la ville d’Avignon a perdu un événement majeur avec le concours de pétanque dédié aux célébrités, la région PACA a le souhait de s’investir pleinement dans la Formule 1. Le Grand Prix de France devrait donc être un puissant levier de communication.

Après huit ans d’absence, la région PACA s’investit à nouveau

Les amoureux de la course automobile devront tout de même être patients puisqu’ils ne seront pas comblés avant 2018. L’attente sera longue, mais elle sera récompensée, car pendant cinq années ce sport sera au rendez-vous. Il faudra se diriger du côté du Var au niveau du circuit Paul-Ricard pour découvrir la première rencontre. Il est important de préciser que la région PACA n’avait pas participé depuis pratiquement huit années.

Les spectateurs sont attendus dans plus d’un an

Le retour de ce sport est programmé pour Août 2018 grâce à la participation du département du Var, des collectivités territoriales et de la Provence Alpes Côte d’Azur. Si cet évènement est majeur pour tous les passionnés, il le sera aussi pour les trois partenaires. Près de 66 500 spectateurs devraient être au rendez-vous pour cette première édition, mais les étrangers seront également nombreux à se déplacer. De ce fait, les entrées devraient tout de même générer un confortable revenu de 14 millions d’euros.

Le Grand Prix de France la Formule 1 sera rentable selon Estrosi

Le président de la région PACA à savoir Christian Estrosi a insisté sur le fait que le retour du Grand Prix de France de F1 sera rentable. L’impact financier sera normalement colossal au vu des statistiques partagées par le cabinet Deloitte. Ce dernier estime qu’il devrait s’articuler autour de 65 millions d’euros, dont 38 millions, qui seront perçus directement. En parallèle, les retombées seront très fortes avec la création de 500 emplois durables.