• Les mauvais conducteurs sont majoritairement concentrés dans la région PACA

    Un nouveau baromètre dresse un constat très alarmant puisque les chiffres ne sont pas très réjouissants. La région PACA aurait la particularité d’abriter de nombreux mauvais conducteurs qui sont considérés comme les plus dangereux de France.

3469 décès ont été référencés en France en 2016

Si vous avez l’intention de vous rendre dans le sud de la France avec votre voiture, soyez extrêmement vigilant, le risque est élevé. C’est le baromètre de Vinci qui pointe du doigt les comportements désastreux des conducteurs. Ils sont 84 % à oublier les distances de sécurité et 62 % n’ont pas l’intention de ralentir même si des travaux sont enregistrés au bord de la route. Les conducteurs de la Provence Alpes Côte d’Azur sont donc invités à la plus grande prudence, car le nombre de morts ne cesse d’augmenter. Au niveau national, une hausse de 0.2 % a été identifiée avec 3469 décès.

Les conducteurs du sud de la France n’ont pas le comportement adéquat sur la route

La région PACA est donc une mauvaise élève, mais ce n’est pas la seule, car l’Auvergne Rhône Alpes obtient 5.2 comportements dangereux alors que la moyenne est établie à 5.1. Alors que l’Occitanie obtient ce chiffre, le sud-est s’envole à 5.5. De plus, les conducteurs ne semblent pas être alarmés par cette situation et surtout ils ne remettent pas en question leurs compétences. Lorsqu’ils sont interrogés sur les quelques fautes, ils ont tendance à pointer du doigt les autres. S’ils sont invités à définir leur conduite, ils sont 78 % à être vigilants, 25 % à être courtois, mais 6 % sont tout de même stressés lorsqu’ils passent aux commandes de leur véhicule.

Lorsqu’ils sont interrogés, les autres conducteurs sont toujours plus dangereux

En parallèle, le baromètre montre que de nombreux comportements problématiques sont listés puisque 60 % des automobilistes ne mettent pas le clignotant lorsqu’ils tournent ou dépassent un autre véhicule, 91 % ne respectent pas les limitations de vitesse, mais ils estiment que les autres sont souvent dangereux, agressifs, et même stressés. Il suffit de grimper dans un véhicule pour comprendre cette réalité alarmante, car les incivilités ne cessent d’augmenter sur les routes françaises.