• La Provence à l’heure de la Première Guerre mondiale

    15eme corps d'armée

    Il y a cent ans maintenant l'Europe était déchirée : les plus grandes armées s'affrontaient en France et en Orient. Le magazine "La Provence - Histoire" a décidé de dédier son numéro à la contribution de la Provence à la Grande Guerre. Ce numéro tombe plutôt bien puisque dans une semaine les commémorations des 100 ans de la bataille de Verdun auront lieu. Cette cérémonie internationale sera notamment marquée par la présence de la chancelière allemande, Angela Merkel et du Président de la République, François Hollande. Aujourd'hui encore, de nombreux points restent méconnus à propos de la contribution de la Provence à la Première Guerre mondiale. Ces points d'ombres sont le résultat de campagnes de propagande ou de diffamation orchestrées par les dirigeants politiques et militaires de l'époque. Nous pouvons prendre pour exemple du 15ème corps d'armée, cette unité de l'armée de terre française, composée essentiellement de soldats venant de Marseille, de Corse et des Alpes, qui a subi de lourdes pertes tout au long de la Grande Guerre. Lors de certaines batailles, comme celle de Morhange, l'unité a été désignée à tort comme responsable de la déroute française, du fait de leur manque d'entrainement et de leur lâcheté. Malgré de nombreux récits venant contre-carrer ces propos les hommes du 15ème corps d'armée n'ont jamais été réhabilités. Ces hommes, présents lors des grandes batailles : Morhange (1914), la Marne (1914), Verdun (1916) ou encore la Picardie (1918) seront-ils réhabilités à l'occasion du centenaire de la bataille de Verdun ?