• La région PACA s’apprête à investir dans le très haut débit

    Si certaines zones en France n’offrent pas les meilleures conditions en termes d’accès à Internet, les départements du sud devraient jouir d’un environnement particulièrement attractif. La PACA effectuera d’importants investissements dans les prochaines années.

Un projet de grande envergure pour connecter les départements du sud

Le Var et les Bouches-du-Rhône ne sont pas très bien desservis avec le très haut débit, la Provence Alpes Côte d’Azur a donc l’intention de se focaliser sur les équipements ainsi que les infrastructures. Bien sûr, cela demande un coût relativement élevé, plusieurs centaines de millions d’euros seront injectés dans ce projet qui devrait ravir les citoyens qui attendent avec une vive impatience une connexion digne de ce nom. C’est le Syndicat Mixte Ouvert (SMO) qui est en charge de ce projet et il a déjà mené près de 80 opérations dans les Alpes de Haute Provence et les Hautes Alpes.

Le très haut débit fera son entrée dans 80 000 logements

Depuis le déploiement de ce processus, ce sont tout de même 100 millions d’euros qui ont été programmés. À l’horizon 2020, 80 000 foyers de la région PACA devraient jouir d’une couverture beaucoup plus attractive. Cela s’avère être intéressant au vu de la place obtenue par le Web depuis quelques années. Impossible de se passer d’une connexion puisque le quotidien s’articule pratiquement essentiellement autour de la toile. Que ce soit les factures, la réception des devis ou encore les communications avec l’entourage, Internet est au cœur des interactions.

Des budgets colossaux pour obtenir une couverture à 100 %

Les investissements de la Provence Alpes Côte d’Azur ont pour objectif de proposer à 30 villes près de 78 000 prises FFTH (fibre optique). Ce quota devrait être atteint d’ici trois ans, mais celui du Var est encore plus impressionnant. Le département déboursera 390 millions d’euros pour optimiser la couverture et obtenir un très beau 100 %. Le délai sera toutefois beaucoup plus long puisqu’il faudra attendre 2023. Enfin, le nord des Bouches-du-Rhône et la Camargue auront aussi le droit à une amélioration de la connexion grâce à un budget de 85 millions d’euros. Le but premier est similaire à savoir une couverture à 100 % d’ici 2022.