• Les économies d’essence sont plus importantes dans la région PACA

    Les automobilistes du sud de la France réussissent à payer une facture moins lourde pour l’essence. La région Provence Alpes Côte d’Azur a donc tendance à consommer massivement le SP95-E10. Ce dernier est apprécié par les clients.

La région PACA est la championne en matière d’utilisation du SP95-E10

Lorsque vous vous rendez à la pompe, vous constatez rapidement que plusieurs choix s’offrent à vous. Certes, ceux qui sélectionnent l’essence ont une palette un peu plus vaste que le SP98 ou le diesel. Une étude a décidé de se focaliser sur les habitudes des conducteurs qui se dirigent généralement vers le carburant le moins cher qui a aussi la particularité d’être le plus écologique. C’est la Collectivité du bioéthanol qui a partagé quelques données concernant cette utilisation massive pour la Provence Alpes Côte d’Azur. Cette dernière n’est pas la seule puisqu’elle est rejointe par les Hauts-de-France, les Pays de la Loire ainsi que l’Ile de France.

Une telle essence s’est offert une part de marché confortable avec 41 %

Dans ces zones de la France, la croissance est décrite comme forte, car elle est supérieure à celle observée pour le SP95 traditionnel. Selon les résultats de cette enquête, en Décembre 2016, 41 % des parts du marché des carburants étaient obtenus par cette version contre 38 % pour son homologue. Le coût plus faible explique sans aucun doute cette tendance puisque les consommateurs veulent massivement réaliser des économies. Ils n’hésitent donc pas à se diriger vers les essences les moins onéreuses.

Les stations françaises sont de plus en plus nombreuses à passer à cette essence

Les auteurs de cette étude ont tenté d’expliquer davantage la situation en précisant que la région PACA avait tendance à rassembler près de 469 stations compatibles avec le SP95-E10. Les automobilistes n’ont aucune difficulté pour effectuer un plein lorsqu’ils ont un certain besoin. Conscientes de l’essor de ce business, les stations décident également d’installer davantage de pompes compatibles, mais cela n’est pas valable que pour le sud de la France, car diverses régions ont fait le pari de démocratiser cette essence. La consommation devrait donc connaître une hausse non négligeable d’ici la fin de l’année 2017 selon les prévisions.