• La concurrence s’invite dans les TER en PACA

    La Provence Alpes Côte d’Azur se retrouve dans une situation complexe, car un conflit avec la SNCF s’avère être récurrent. Le conseil régional a donc le loisir d’ouvrir le domaine à la concurrence pour les TER.

Les TER sont souvent en retard, voire annulés dans le sud de la France

Que vous soyez un touriste ou un habitant de la PACA, vous avez sans doute déjà croisé la grogne des usagers. Ils partagent régulièrement leur mécontentement sur les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook. Le conseil régional a donc pris une décision face à cette situation problématique, car une ouverture à la concurrence est envisagée. Les autorités compétentes ont pu constater que la Provence Alpes Côte d’Azur était une très mauvaise élève concernant les TER, ce qui peut avoir des répercussions sur le tourisme.

La SNCF estime qu’une dynamique de progrès est identifiée

Alors que le réseau du sud de la France est le plus cher du pays, il est le moins fiable selon les propos des spécialistes. Près de 18 % des trains peuvent donc faire l’objet d’une annulation, ce qui cause des désagréments importants au quotidien. Les résultats attendus ne sont pas à la hauteur des exigences alors que les négociations n’ont pas permis de trouver un terrain d’entente. De son côté, la SNCF est consciente que les statistiques ne sont pas en sa faveur, mais les professionnels estiment qu’une dynamique de progrès est tout de même au rendez-vous.

Une mise en concurrence qui n’interviendra pas avant 2023

Depuis la fin 2016, la région PACA s’est dressée contre la SNCF, mais la mise en concurrence ne sera pas immédiate. En effet, cette dernière est attendue pour 2023, le délai est donc long. Les usagers devront malheureusement jongler avec leur patience, mais le gouvernement pourrait au vu de la situation prendre le taureau par les cornes en sollicitant les collectivités volontaires.