• Le département des Bouches-du-Rhône est très friand du bio

    L’agriculture biologique a pris une véritable importance ces dernières années, certains départements semblent être plus impactés par ce succès. C’est le cas pour les Bouches-du-Rhône, mais c’est l’ensemble de la région PACA qui bénéficie d’une croissance relativement forte et surtout supérieure à celle identifiée pour la France.

Une hausse de 18 % identifiée pour l’ensemble du territoire français

Il suffit de se promener dans un commerce traditionnel pour constater la part importante que l’agriculture biologique a pu prendre au fil des années. Les consommateurs sont d’ailleurs très friands de ces légumes et de ces fruits censés être meilleurs pour la santé et l’environnement. C’est aussi le cas pour d’autres aliments comme la viande, les œufs, le lait… La France a donc franchi un cap relativement conséquent puisqu’une forte croissance a été enregistrée notamment au niveau des surfaces agricoles. L’augmentation est de 18 % pour l’ensemble du territoire, mais elle est tout de même de 22 % pour les Bouches-du-Rhône.

Les départements de la région PACA sont largement plébiscités pour le bio

Les agriculteurs qui étaient réfractaires il y a quelques années commencent à changer d’avis au vu du succès suscité pour ces produits. Ils s’inscrivent ainsi dans une éthique écologique et il suffit de se pencher sur quelques statistiques pour comprendre cet engouement. Le département des Alpes-Maritimes compte désormais 214 exploitations avec le label biologique. Par rapport aux chiffres partagés en 2014, c’est une augmentation non négligeable de 12 % qui a été identifiée et les agriculteurs ont fait la démarche de labelliser dans les règles de l’art les différents terrains.

Les cultures sans pesticides ont pu convaincre les agriculteurs et les consommateurs

10.4 % des terres sont donc compatibles avec cette éthique qui place au centre des attentions la santé, l’environnement ainsi que la qualité. L’objectif premier consiste à opter pour un mode de production à la fois sain et propre. La région Provence Alpes Côte d’Azur est la championne dans cette rubrique et cette tendance pourrait largement inspirer d’autres régions qui n’ont pas encore fait la démarche de proposer des cultures sans pesticides. Ces derniers sont pointés du doigt constamment, car les désagréments causés sur la santé sont régulièrement projetés sur le devant de la scène.