• Attention, la grippe touche fortement la région PACA

    Depuis quelques semaines, les maladies ont pris leurs aises dans le paysage français. Les patients sont de plus en plus nombreux à se rendre chez le médecin afin d’obtenir quelques médicaments pour mettre un terme au symptôme de la grippe ou de la gastro-entérite.

24 personnes ont été hospitalisées suite à la grippe dans le sud de la France

La région Provence Alpes Côte d’Azur n’est pas épargnée par les épidémies. Elle est souvent évoquée pour le domaine du tourisme, mais, cette fois, c’est une actualité peu jouissive qui est dévoilée. En effet, les statistiques montrent une nette recrudescence de la grippe. Cette dernière a déjà été à l’origine de trois décès et 24 personnes sont hospitalisées. Si les symptômes sont classiques, cette maladie peut rapidement devenir problématique chez les individus fragiles comme les seniors.

L’institut de Marseille reçoit une multitude de patients depuis le début de la saison

C’est l’Agence Régionale de Santé qui a partagé ces chiffres inquiétants. À cause de ces derniers, la PACA est tout de même la troisième région touchée aussi fortement en France. Le seuil épidémique a donc été atteint, cette situation ne doit pas être prise à la légère. En effet, l’épidémie est particulièrement dangereuse cette année à cause d’une insuffisance au niveau de la vaccination. Les personnes les plus fragiles n’ont pas suivi à la lettre les recommandations, ce qui a entraîné une hausse des consultations.

L’importance de procéder à la vaccination des sujets fragiles

Une multitude de patients ont été accueillis du côté de l’Institut des maladies infectieuses situé à Marseille. Cette actualité survient après celle qui s’articulait autour d’une maison de retraite à Lyon. 13 personnes dans cette dernière ont trouvé la mort apparemment à cause de cette maladie contagieuse. Par conséquent, il est judicieux d’insister sur le fait que la vaccination est primordiale, elle permet de réduire la propagation notamment chez les sujets les plus fragiles. Même si la saison est désormais bien entamée, il est toujours possible de procéder à cette protection en se rendant chez un médecin traitant. Selon les données transmises par le réseau Sentinelles, 571 cas pour 100 000 habitants ont été identifiés, le chiffre est donc très élevé par rapport au seuil qui est fixé à 178 cas.