Beaulieu-sur-Mer : station discrète au charme certain

Sur la route du bord de mer, se dresse en toute discrétion, la commune de Beaulieu-sur-Mer. Entre port de plaisance, Yacht club et plage de sable fin, baladez-vous dans ses rues et flânez dans le jardin. Prenez aussi le temps de visiter deux sites incontournables.

La villa grecque Kérylos

Située sur la pointe rocheuse de la baie des fourmis à Beaulieu-sur-Mer, cette demeure monumentale est construite et meublée sur le modèle des villas de la Grèce antique du II° et du I° siècle avant J.C. Une création méticuleuse et minutieuse que l’on doit à Théodore Reinach - archéologue mécène et homme d’Etat Français – épaulé par l’architecte Emmanuel Prontremoli. Aujourd’hui, cette « hirondelle de mer » transformée en musée est ouverte au public et propose une visite, non un voyage initiatique au travers de la civilisation grecque. Et, tout au long de l’année, divers événements rythment et ponctuent la vie de cette somptueuse villa classée au titre des Monuments historiques en 1966.

L’hôtel Bristol

L'hôtel est du type « hôtel-bloc » et s'articule autour d'un corps central desservant deux ailes. Un bâtiment dont la rapidité d’édification - confiée au maître d'œuvre J. B. Viale et à l'architecte danois Hans-Georg Tersling - est étonnante : moins de 2 ans. À l'extérieur, le bâtiment est rond et ses absides vitrées sont coiffées d’une coupole ont été édifiés quelques années après. Pour la petite histoire, ce bâtiment fut sauvé des flammes lors d'un incendie qui s'est déclaré en 1911 et, au cours de la seconde guerre mondiale - pendant les combats du massif de l'Authion – fut transformé en hôpital pour soigner les soldats de la première division française libre. Devenu dans les années 50, copropriété haut de gamme, elle ne doit son salut qu’à compter des années 80 où elle est utilisée comme centre de congrès. Sa décoration en stuc, le hall d’entrée et son aspect extérieur reflètent pour leur part toujours la période faste de l’édifice. Même si Beaulieu-sur-Mer n’est pas une ville historique – et ce, même si des traces d’occupation au Paléolithique ont été retrouvés - elle n’en reste pas moins un lieu où il fleure bon se promener, se ressourcer et surtout apprécier une baie naturelle sur une toile de fond rocheuse. Derrière la ville, en effet, se dressent de monumentales et majestueuses falaises : les falaises d’Eze.